Zoom sur une année de travaux à l'Inguimbertine

Avec l’actualité de 2020, le chantier de l’Inguimbertine à l’hôtel-Dieu a dû s'adapter. Celui-ci, arrêté durant le confinement a repris de plus belle et prévoit de nombreuses avancées pour l’année à venir. Immersion au cœur du chantier avec M. Duclaux. 

Coordinateur des travaux, M. Duclaux veille au bon déroulement du chantier de l’Inguimbertine à l’hôtel-Dieu. Il est en lien avec tous les prestataires qui interviennent sur le chantier et joue le rôle d’interlocuteur auprès de la ville. À son actif, vous trouverez notamment les bâtiments de la Collection Lambert ou encore la FabricA à Avignon.

 

Comment le chantier s’est adapté à la situation sanitaire ?

Nous avons dû faire le nécessaire et nous adapter en fonction des directives de l’État. Dans un premier temps, nous avons mis en place des réunions préparatoires pour réorganiser tous les travaux. Nous avons collaboré avec un organisme de prévention afin de mettre en place les gestes barrières sur le chantier. 

Comme l’Hôtel-Dieu est très grand, il n’y a pas eu vraiment de problématique de travail en commun sur le chantier. Les maçons ont travaillé d’un côté, les électriciens de l’autre, les plombiers également. Il a quand même fallu réorganiser le travail, mais il n’y a pas eu de très grosses contraintes de co-activité. Néanmoins cela a occasionné des décalages de tâches du fait de devoir attendre la fin d’une tâche pour enclencher une autre tâche, au lieu d’avoir des recouvrements de tâches comme d’habitude. Évidemment, ça a eu un impact sur le planning général. 

 

Quels ont été les travaux réalisés en 2020 ?

Nous avons effectué d’importants travaux de gros œuvre : beaucoup de démolition en premier lieu, puis de la création de planchers, des travaux d’enduits thermiques, de câblage et de cheminement de chemins de câble au niveau des plénums de faux plafonds. Nous avons effectué beaucoup de travaux de réseaux aérauliques toujours en cheminement de plénums en faux plafond. Nous avons effectué des travaux de cloisons doublage, d’élévation de cimaises qui recevront les œuvres plus tard. Ce qui a nécessité de mettre en place des structures métalliques en premier, des habillages de placo dans un second temps, tout en faisant des renforcements de plancher pour recevoir tout ce poids. La rénovation minutieuse des menuiseries existantes est également en cours. De plus, des ascenseurs ont été créés pour acheminer le public et l’approvisionnement des œuvres.

Malheureusement on a eu un très gros impact au niveau du planning du fait du dépôt de bilan d'une entreprise de pose de plaques de plâtre. Tous les travaux de cloison doublage ont été arrêtés net. Il a fallu faire un nouvel appel d’offres. Nous sommes en train, à l’heure actuelle, de caler le planning en fonction de la nouvelle entreprise qui vient d’être confirmée. 

 

Quels sont les travaux prévus pour 2021 ?

Pour l’année 2021, il y a encore un gros travail de cloisons de plâtre et de peinture. Les travaux de faux plafond suspendus devraient intervenir durant le premier trimestre et dans la foulée nous entamerons les travaux d’équipements électriques. Puis au cours de l’année, nous devrions débuter les travaux de pose de plancher bois dans les zones de l’aile sud. Il reste également beaucoup de travaux de gros œuvre comme les revêtements pierre au niveau de la future cafétéria.