Coronavirus : Le vrai du faux des réseaux !

COVID-19

Depuis le début de l’épidémie de COVID-19 et plus particulièrement avec son arrivée en France et la mise en place peu à peu d’un confinement, des informations fausses, erronées ou complotistes circulent via différents réseaux sociaux (Facebook, twitter, youtube, whatsapp…). Faisons le point pour décrypter le vrai du faux !

Avant toute chose, nous vous rappelons les symptômes du COVID-19 ou Coronavirus : toux, fièvre, douleurs musculaires, difficultés respiratoires, plus rarement des diarrhées fébriles et des nausées mais aussi nez qui coule et fatigue.

Comment le coronavirus se transmet-il et comment se protéger ?

La transmission du virus se fait, a priori par la toux, les postillons et des particules dans l’air à moins d’un mètre, d’où la distance barrière entre les individus. Pour le directeur général de la santé Jérôme Salomon « il faut un contact relativement long avec la personne contaminée pour que le virus se transmette » Par exemple, un contact fugace dans un magasin ne suffit pas à la contamination

Dès le début de l’épidémie des gestes barrières ont été diffusés dans le but de limiter la contamination : se laver les mains fréquemment, tousser ou éternuer dans le creux de son coude ou dans un mouchoir jetable, porter un masque si on est malade...

De nombreux conseils, remèdes anti coronavirus circulent par messages sur les réseaux sociaux. La première règle à appliquer dans ces circonstances est la suivante : tous les traitements qui ne proviennent pas de sources officielles sont faux et peuvent être dangereux. A l’heure où nous écrivons il n’existe aucun remède au coronavirus.

 

Attention aux fausses recommandations

"L'infection ne provoque pas d'écoulement nasal" = Faux
Les symptômes les plus fréquents, sont ceux des syndromes grippaux : fièvre, nez qui coule, fatigue.

« Le virus ne résiste pas à la chaleur et meurt s'il est exposé à des températures supérieures à 26-27 degrés, il doit donc être consommé pendant la journée des boissons chaudes comme des infusions, des bouillons ou simplement de l’eau chaude »
« éviter de boire de l'eau glacée ou des boissons avec de la glace de l'eau chaude.» = Faux
La résistance du virus à la chaleur ou au froid est actuellement inconnu.

« Autre conseil simple, on doit s'assurer de garder la gorge humide, au moins la moins sèche possible. Buvez quelques gorgées d'eau au moins toutes les 15 à 20 minutes. » = Faux
Boire de l'eau régulièrement est important pour la santé surtout si vous avez de la fièvre. Boire de l'eau ou de l’alcool n'empêchera pas le coronavirus de se développer.

"Le virus s'installe d'abord dans la gorge, provoquant une inflammation et une sensation de sécheresse ; ce symptôme peut durer entre 3 et 4 jours ; le virus voyage à travers l'humidité présente dans les voies respiratoires, descend dans la trachée et s'installe dans les poumons, provoquant une pneumonie qui dure environ 5 ou 6 jours". = Faux
Le virus peut entrer dans l’organisme par la gorge mais aussi le nez et les yeux.

« Par un confrère qui vient d’avoir sa greffe de moelle et qui est donc la cible la plus fragile de ce virus, à l’hôpital Saint Louis, son hématologue vient de lui dire qu'on attendait un pic de patients le 30 mars. » = Faux
Il est impossible de connaître la date exacte du pic de l’épidémie.

« Les experts suggèrent donc de faire une simple vérification que l'on peut faire soi-même tous les matins : prenez une grande respiration et retenez votre souffle pendant plus de 10 secondes. Si vous y parvenez sans tousser, sans sentiment d'oppression, etc., cela montre qu'il n'y a pas de fibrose dans les poumons, ce qui indique essentiellement l'absence d'infection. »=Faux
Aucun médecin n’affirme que ce texte ait une quelconque efficacité.

S’informer sans danger

Fake news : le corona virus aurait été créé par l’homme

Dans le monde entier des rumeurs affirment que le virus a été créé par l »homme. La France n’y échappe pas.

Une vidéo vue plus de 3 millions de fois en quelques jours affirme que le coronavirus a été créé en France par l’institut pasteur se basant sur le document d’un brevet.

Selon France info « Ce brevet de 2004 décrit en fait la découverte d’un précédent virus de la famille des coronavirus puis l’invention d’une stratégie vaccinale. Si le descriptif du brevet utilise le terme "inventeur" pour désigner les chercheurs de l’Institut Pasteur, c’est une convention. En droit, ce mot signifie aussi le découvreur. »

Voir la vidéo expliquant la fake news

Il n’existe à l’heure actuelle aucun vaccin au COVID-19.

Quels sites utiliser pour s’informer ?

  • • La page officielle du gouvernement dédiée au Coronavirus : www.gouvernement.fr/info-coronavirus
    • Le site de L'Organisation mondiale de la santé dont sa page "en finir avec les idées reçues : bit.ly/2WtHFQH
    • Santé publique France, Pour l’actualisation des chiffres concernant notre pays : bit.ly/2QvS2Qe
    • Les conférences de presse quotidiennes du directeur général de la santé Jérôme Salomon sont à retrouver ici, sur le site du ministères des Solidarités et de la Santé : bit.ly/2Uhoh6I
    • N'oublions pas le numéro vert gratuit, pour poser vos questions : le 0 800 130 000 (ouvert 24 h sur 24 et 7 jours sur 7).
    • Les réseaux de la préfecture de Vaucluse, relais de l’état dans notre département : Préfecture Du Vaucluse

Conseils pour se protéger des fausses rumeurs

  •  Méfiez vous du bouche à oreille numérique : Il y a plus de raisons de croire une information si elle est publiée par un média connu et reconnu (un site d'information comme franceinfo.fr, un journal comme Le Monde, une chaîne de télévision comme France 2 ou une radio comme France Inter par exemple).
  • Ne croyez pas les arguments d'autorité : Avez-vous remarqué comme les rumeurs sont souvent accompagnées d'une petite phrase assurant que l'information provient d'un éminent spécialiste, parfois anonyme, travaillant de préférence à l'autre bout du monde et dont vous n'avez jamais entendu parler ? La mention de cette figure, censée faire autorité, n'a qu'une seule raison d'être : donner de la crédibilité à la fausse information
  • Maîtrisez vos émotions : Les fausses informations jouent sur vos sentiments pour se propager.
  • Lisez les commentaires : Cela peut vous sembler paradoxal, mais si vous devez vous méfier de ce qui est écrit et partagé sur les réseaux sociaux, nous vous conseillons dans le même temps de lire les commentaires écrits en réponse à une publication douteuse. Il arrive très souvent que des internautes mettent en doute la véracité du contenu ou alertent sur sa fausseté
  • Ne partagez pas l'intox parce qu'elle vous le demande : Une fausse information n'existe que parce qu'elle est partagée massivement. Sans cette viralité, la désinformation n'a que peu d'effet.
  • Essayez de vérifier par vous-même si l'information est exacte

Un dernier conseil… Restez chez vous autant que nécessaire !

Depuis le 17 mars, le gouvernement français a mis en place un confinement total notamment en raison des mesures de distanciation sociale non respectées le week-end des 14 et 15 mars. Ces mesures avaient déjà été prises en Chine, Italie et Espagne, avec succès.  L’objectif de cette mesure est de lutter contre la propagation de l’épidémie, limiter le nombre de malade et lutter contre la saturation des hôpitaux.

Sources : France Inter, France Info, Le Monde