Projet de mutuelle communale : présentation des résultats de l'enquête de besoins

Les Carpentrassiens nous ont répondu en nombre !

Une participation importante et des chiffres préoccupants

La consultation préalable à la mise en place d'une mutuelle communale à Carpentras vient de prendre fin. Celle-ci s'est déroulée du 3 décembre 2020 au 30 mars 2021. L'administration des questionnaires s'est faite par voie dématérialisée en ligne via le site web de la Ville et sur les bornes informatiques de la Mairie, ainsi que par diffusion de questionnaires papiers en Mairie et au CCAS. Une distribution de ces questionnaires a également été réalisée au domicile des personnes ayant bénéficié des colis alimentaires lors de la seconde période de confinement. Ce sont au total 861 personnes qui ont fait parvenir leurs réponses(643 par voie dématérialisée et 218 par retour du questionnaire papier), ce qui représente un peu plus de 4% de la population carpentrassienne âgée de 18 ans et plus.

Parmi les éléments notables que cette enquête a mis en lumière, nous pouvons déplorer que 16% des répondants déclarent ne pas être couverts par une complémentaire santé. Le premier motif évoqué pour justifier le choix de ne pas souscrire à une mutuelle est d'ordre financier. De ce fait, celles et ceux qui, au regard de moyens limités, font le choix contraint de ne pas se couvrir, renoncent par conséquent à se faire soigner et cela n'est pas acceptable.

La complémentaire santé : un poste de dépense important

Un peu plus de 65% des répondants déclarent payer plus de 75€ par mois pour leur complémentaire santé. Parmi eux,62 % payent plus de 100€, ce qui représente un poste de dépense extrêmement lourd notamment pour les bas revenus et les petites retraites. En croisant les données afférentes au coût de la complémentaire santé avec celles inhérentes à l'âge des répondants, nous constatons que ce sont les 60-70 ans qui payent le plus cher avec une moyenne de 172€ contre un cout moyen de 66€ pour la tranche d'âge inférieure (51-60 ans).

S'agissant du profil des répondants, 65% sont âgés de plus de 60 ans.

La part des seniors est certes majoritaire mais nous pouvons constater un écart somme toute modéré entre les plus de 60 ans et les personnes appartenant aux classes d'âges inférieures et pouvant être intéressées par la mise en place d'une mutuelle communale.

La complémentaire santé : des priorités différentes selon les profils

Conformément aux informations précédentes, 61% des répondants sont retraités alors que les salariés et les travailleurs indépendants représentent 26% d'entre eux. La part des étudiants et des demandeurs d'emploi est minoritaire.

S'agissant des actes médicaux, de manière globale,la prise en charge des frais d'hospitalisation arrive en tête des priorités suivi respectivement des soins dentaires, de l'optique et de la pharmacie (remboursement des médicaments). La médecine douce (soins thermaux, Ostéopathie...), les soins auditifs et les autres types de soins arrivent après dans l'ordre des priorités. Pour affiner l'analyse sur cette question essentielle, nous avons croisé cette dernière avec l'âge des répondants. Ainsi, nous pouvons constater que si l'hospitalisation arrive en tête chez les 61 ans et plus, ce sont les soins dentaires qui arrivent en première position en dessous de cette strate d'âge, suivi de l'optique, l'hospitalisation arrivant 3ème juste devant la pharmacie.

Une expression de besoins utile pour l'avenir proche

Dans cette consultation, nous avons également demandé aux répondants de nous dire si d'autres personnes au sein du foyer pouvaient être intéressés par le projet de mutuelle communale. Nous avons ainsi pu comptabiliser 266 personnes supplémentaires.Ce sont donc plus de 1000 personnes qui pourraient ainsi être concernées par la mise en place de ce dispositif.

Nous rappelons à nos administrés que ce projet visant à améliorer l'accès aux soins des Carpentrassiennes et des Carpentrassiens repose sur la participation du plus grand nombre et nous les remercions d'avoir pris part à cette consultation. Ainsi, grâce à leur participation et aux informations que nous avons pu récolter en termes de besoins et de priorités de nos habitants, nous allons pouvoir engager le travail de consultation et de négociation avec les mutuelles afin d'obtenir les meilleures propositions. Nous espérons pouvoir présenter ces dernières à nos habitants à la fin de l'été.