Et si vous faisiez un saut aux Puces ?

Foires & marchés - Loisirs

Les " puces brocante " des Allées Jean-Jaurès s'installent tous les dimanches de 9h à 18h depuis une vingtaine d'années. Avec une moyenne de 180 exposants et beaucoup d'acheteurs, chineurs, collectionneurs, visiteurs, cette manifestation est iconique à Carpentras. Nous avons voulu y faire un tour pour prendre la température...

Un lieu plein d'histoire(s)

Majoritairement ombragée par les fameux platanes des Allées Jean-Jaurès, les Puces de Carpentras regroupent des exposants professionnels et particuliers qui vendent des objets d'occasion bien évidemment, tout cela avec un esprit brocante. Les Puces font la part belle aux objets de déco mais vous y trouverez également de la mode vintage, des photos, des disques ou même des meubles, il y en a pour tous les goûts, toutes les périodes et toutes les envies. C'est l'occasion de craquer pour un coup de cœur mais on peut aussi flâner et discuter avec des vendeurs qui sont souvent des personnages haut en couleur et même des artistes puisque certains proposent leurs créations (des tableaux, des sculptures, etc,) à la vente.

Les Puces, c'est " le passé qui donne à voir son présent au futur " comme le dit si bien un des marchands, et en effet, on peut y trouver des objets assez historiques dont l'utilité ou la beauté sont toujours intactes. Parfois on s'interroge sur certains " trucs bidules " et la seule façon de se coucher moins bête c'est de demander au vendeur qui vous répondra assurément du tac au tac. On peut aussi en profiter pour montrer d'anciens appareils qui faisaient partie de notre quotidien, devenus désuets depuis. Ces derniers déclenchant parfois une sensation proche de la madeleine de Proust.

Des vendeurs et acheteurs aux stratégies bien rôdées

Certains acheteurs sont très organisés comme les acheteurs professionnels. Un de ceux-là vient de Bayonne et nous explique qu'il vient souvent à Carpentras, 1 fois par mois à peu près, car il y trouve de bonnes affaires, comme cette lessiveuse des années 50 qu'il porte à la main. Il assure revendre seulement 20% au-dessus de son prix d'achat pour couvrir le transport et faire son " beurre ". Plus loin, nous croisons un couple habillé à la mode de 1900 (il fait pourtant très chaud !), sûrement à la recherche d'une pièce de collection. Ensuite nous remarquons une famille qui profite du stand de glaces et compare ses achats.

Du côté des vendeurs, la discrétion est de mise, on ne parle pas de ses bons coups sous peine de créer des jalousies mais l'ambiance reste bon enfant et tous s'entraident quand un des leurs doit aller chercher de la monnaie ou un petit café. À l'autre bout des allées, une vendeuse non-professionnelle nous explique qu'il faut connaître les tendances qui plaisent et acheter au prix juste lors de vide-maisons par exemple. Le but n'étant pas d'arnaquer ceux qui vendent pour après revendre très cher. À côté, on tente de faire un cliché d'un vendeur au très joli chapeau de cow-boy qui refuse gentiment car encore une fois, les vendeurs sont plutôt discrets, les vraies stars ce sont les objets !