Le FSIH favorise les initiatives d’habitant !

Vie citoyenne

Avec l'aide du FSIH les carpentrassiens peuvent développer des initiatives dans leurs quartiers. Découvrez son fonctionnement.

Voilà plusieurs articles dans lesquels nous vous parlons du FSIH, le Fond de Soutien aux Initiatives d’Habitants (FSIH), qui a permis la réalisation de projets comme l’installation des bancs de la Place de Bernus et l’Organisation des Jeux Olympiques en familles. Qu’en est il de ce moyen d’action, à qui est-il destiné, quels projets peut-il aider et comment le solliciter ?

Qu'est ce que le FSIH ?

Le FSIH a pour objectif de développer les initiatives des habitants et d’améliorer le lien social et la vie locale dans leur quartier. Il va aussi permettre de financer de façon souple et rapide des projets portés par des habitants ou associations, qui ne pourraient voir le jour d’une autre manière et qui ne pourraient trouver d’autres financements.

Quelle est la procédure de demande ?

Les habitants qui souhaitent solliciter le FSIH doivent, dans un premier temps, se rapprocher d’un centre social avec qui ils vont monter leur dossier. Il s’agit des centres sociaux Villemarie et Lou Tricadou.
Un comité de sélection se réunît régulièrement, il entend les porteurs de projets, étudie leur dossier et décide ou non de les aider. Si le financement est accepté, le montant de l’aide accordée s’élèvera au maximum à 1000 euros.

Quel(s) projet(s) peut-il aider ?

Cette aide va permettre de financer les dépenses nécessaires à la réalisation du projet comme la location de matériel, l’achat d’alimentation, le paiement de transport, la réalisation d’affiches et tracts… L’aide est versée par la ville au centre social avec lequel les habitants ont formalisé leur projet.

Les projets qui peuvent être financés par le FSIH doivent répondre à des critères précis :
- être nouveaux et respectueux des valeurs républicaines (laïcité, mixité, démocratie)
- concourir à l’animation ou l’embellissement du quartier
- être d’un cout modeste
- se dérouler dans le quartier des personnes qui portent le projet
- s’adresser aux habitants du quartier
- être en partie autofinancé