Inguimbertine à l'hôtel-Dieu : Restauration des donatifs et poursuite des travaux

Culture - Tourisme

L’Inguimbertine à l’hôtel-Dieu vient tout juste d’ouvrir ses portes. Alors que les lecteurs s’empressent devant les rayons de la bibliothèque, revenons sur la fin de la toute première partie de ce chantier et découvrons la suite des travaux.

Des donatifs pour accueillir le public

Dans le grand vestibule d’entrée, les donatifs restaurés ont été accrochés. Nous parlions de cette restauration dans le numéro 146 de juillet-août. Avant cet accrochage, les cadres au mur ont été restaurés, grattés, nettoyés. Le système de fixation a par ailleurs été repensé : initialement les donatifs étaient directement cloués au mur. Ils sont maintenant montés sur des rails qui permettent une manipulation plus facile des oeuvres. Une fois les donatifs fixés au mur, des parcloses ont été déposés au dessus des peintures. Ce sont des moulures de bois à l’aspect de cadre qui donnent une finition parfaite aux donatifs . Ces parcloses en hêtre sont une copie des moulures originales qui étaient trop abimées pour être réutilisées.301 Donatifs ont ainsi été restaurés et accrochés aux murs de l’hôtel-Dieu.

De la poussière dans les tranches 1b et 2

Alors que le public profite enfin des ouvrages documents et oeuvres qui ont pris place dans l’Inguimbertine à l’hôtel-Dieu, le chantier continue. Dans la tranche 1b les ouvriers se pressent pour mettre en place la grande verrière d’accueil. Acier et béton pour la structure, isolation au sol et vue sur le mont Ventoux sont de rigueur. Dans l’espace que l’on nomme « jardin de la vierge » le public accèdera par cette verrière à la bibliothèque.

À quelques pas de là, dans la tranche 2, c’est l’heure du gros oeuvre. Au rez-de-chaussée dans la salle qui sera dédiée à la conservation des oeuvres, le mur porteur a été divisé en piliers pour agrandir la pièce. Les quatre ouvertures au plafond seront réorganisées pour former deux grands puits de lumière.

La salle de conférences, qui recevra des expositions temporaires, est prête a recevoir une dalle de béton. Avant cela, des câbles électriques ont été tirés et permettront d’installer des prises et éclairages. Cette pièce est au niveau de la cour sud dans laquelle les ouvriers réalisent les finitions des murs d’enceinte : nettoyage, réfection de l’enduit et pose de corniches. Un crépi viendra terminer la rénovation de ces murs.

Aux étages supérieurs de la tranche 2, l’heure est au curage, démontage et à la démolition. Tout sera défait pour qu’il ne reste plus que les murs porteurs et les gravats seront évacués. Le bâtiment devient ainsi une page blanche sur laquelle il reste à écrire une nouvelle histoire.

POUR INFO

Internet est accessible à tous dans l’Inguimbertine à l’hôtel-Dieu.
Pour vous connecter, un identifiant et un mot de passe sont à demander à l'accueil.

Pour les adhérents, ils sont valables un mois et pour les non-adhérents une semaine. Ils donnent accès à 4h de connexion par jour en Wifi. Sur les ordinateurs fixes, les adhérents peuvent profiter de deux heures de connexion par jour et les non-adhérents d’une heure.