Entreprise en difficulté, à quel moment agir ? Qui contacter ?

En cas de difficulté rencontrée par une entreprise, cette dernière peut mettre en place des solutions et des services différents leur permettant de maintenir leur fonctionnement.

La clé de la réussite est d'anticiper les difficultés

En fonction de la nature de l'activité, l'entreprise peut contacter :

 
    • CCI pour l'accompagnement, qui pourra le cas échéant orienter vers d'autres partenaires
(celluleappuiping@vaucluse.ccipong.fr / 04 90 14 10 32)
    • CIP (Centre d'Information sur la Prévention des difficultés des entreprises du Vaucluse
(www.cip-national.fr / 04 90 27 52 84)
    • Ordre des experts comptables (oecpacaping@oecpacapong.org / 04 91 16 04 20)
    • Tribunal de commerce d’Avignon (www.greffe-tc-avignon.fr / 04 90 14 31 82)

Le chef d'entreprise dispose de différents outils, mis à sa disposition :

  • procédures d'alerte
  • à l'amiable
  • conciliation
  • diagnostic sur les difficultés de l'entreprise
  • médiation du crédit* (voir plus bas)
  • conseils
  • mesures pragmatiques et urgentes


Afin d'anticiper les problèmes et d'éviter le pire, il est fortement recommandé au chef d'entreprise de venir consulter des experts le plus tôt possible avant d'être en cessation des paiements et de préserver un maximum d'emplois.
Avant de solliciter une procédure collective ou de demander une liquidation immédiate, il est préférable de faire d'abord appel au tribunal afin de trouver une solution intermédiaire.

*La médiation du crédit

La médiation du crédit peut également apporter le soutien nécessaire au chef d’entreprise qui rencontrerait des difficultés avec un ou plusieurs établissements financiers (banques, crédit bailleurs, sociétés d'affacturage, assureurs-crédit...). L’objectif du médiateur est de rétablir le dialogue entre l’entreprise et ses partenaires financiers afin de trouver une solution commune.

Des tiers de confiance  de la médiation (avocats, experts-comptables, CMA, CPME, etc.) sont présents si besoin pour accompagner bénévolement l'entreprise dans sa démarche, jusqu'à la prise en charge du dossier par le médiateur.
Le médiateur étudie le dossier de l'entreprise et la contacte dans les 48h suivant l’envoi de celui-ci. Les établissements financiers disposent de 5 jours ouvrés pour revoir leurs positions. Si l'entreprise ne trouve pas d’accord, le médiateur intervient pour résoudre les points de blocage et ainsi proposer une solution aux créanciers.
Site internet de la Médiation du Crédit