Rencontre de la Patrouille de France au lycée Victor Hugo

Culture

Mercredi 7 juin, les élèves des classes d’enseignement du Brevet d’Initiation à l’Aéronautique (BIA) des lycées Victor Hugo et Jean-Henri Fabre de Carpentras ont rencontré un pilote de la Patrouille de France, le Capitaine Benjamin Michel, et un mécanicien, l’Adjudant chef Philippe Patouillard.

Cet échange était organisé pour clôturer la fin d’année en présence des parrains de la promotion 2017 de la classe de préparation au BIA, la Patrouille de France.

Ce moment a permis aux jeunes présents d’être informés sur ces métiers prestigieux de l’armée de l’air, leur organisation, leurs entrainements, leur fonctionnement, leur formation mais aussi leur récente tournée de démonstrations en Amérique du Nord.

Une formation aéronautique à Carpentras

Depuis 4 ans, les lycées Victor Hugo et Jean Henri Fabre proposent l’enseignement du Brevet d’Initiation à l’aéronautique. Cette formation suivie par 19 élèves leur a permis de découvrir tous les domaines de l’aéronautique dans des cours théoriques et au travers de visites de sites. Ils ont bénéficié du partenariat de bénévoles de l’association de l’aerodrome du Comtat Venaissin et de l’implication de leurs professeurs messieurs Alexis Mayer (coordinateur), Henry Cabaynes et Bruno Esmeric.

Grace à leur formation les 19 élèves ont pu visiter l’entreprise Airbus Helicopters, l’aéroport et la tour de contrôle de l’aéroport d’Avignon, le service du contrôle aérien de l’aeroport de Marignane et sa tour de contrôle, le constructeur d’ULM G1 aviation, la base Aérienne d’Orange et la base aérienne de Salon. Lors de la visite de la base aérienne de Salon les eleves se sont vus présenter l’école de l’air, et ont rencontré certains de ses élèves, l’équipe de voltige de l’armée de l’air (EVAA) et ont assisté à une démonstration de vol de la Patrouille de France.

A la découverte du fleuron de l’armée de l’air

La Patrouille de France est une équipe de 9 pilotes, tous les ans trois nouveaux pilotes sont sélectionnés parmi les volontaires et les postes « tournent ». Cette nouvelle équipe permet d’assurer plus de sécurité et de vigilance, d’éviter la routine et l’épuisement. Pour être membre de la Patrouille de France il est nécessaire d’être pilote de chasse et de se porter volontaire. L’ensemble de l’équipe de la Patrouille s’entraine du mois d’octobre au mois d’avril, environ, a partir du mois de mai et jusqu’à l’octobre suivant, de nombreuses démonstrations ont lieu.

Pour le Capitaine Benjamin Michel, que les elèves du BIA ont rencontré, confiance et précision sont les maitres mots du travail en patrouille de France. Il faut avoir confiance en ses coéquipiers et en son « leader ». Il faut absolument être précis pour calculer vitesses, croisements, trajectoires. Pour se repérer dans l’espace, les pilotes n’utilisent pas de repères visuels mais des instruments tels que la vitesse, le chrono et le cap. Ils ne peuvent par exemple pas utiliser de GPS pour se positionner, celui-ci « décrochant » dans les virages réalisés par les avions à près de 600km/heure. Chacun de leur vol entre démonstration est un entrainement pour cette patrouille qui ne s’arrête jamais.

La présence du mécanicien lors de la rencontre a par ailleurs permis d’aborder des problématiques plus techniques notamment au sujet de la fumée emblématique des vols de la Patrouille de France. Les Alphajet des 9 pilotes sont en service depuis 1981 et font partie de l’indissociable trio pilote-mécanicien-avion. Ce sont les mécaniciens qui rechargent les avions de 50 litres de « couleur » , chaque avion ayant du blanc et du bleu ou rouge. Chacune des couleurs permet la diffusion de cette fumée caractéristique, la livrée, pendant 7 minutes.

Ce samedi aux alentours de midi, vous pourrez assister à une démonstration de la Patrouille de France au dessus de Carpentras. En effet, la Patrouille de France est marraine de la formation au BIA des lycées Fabre et Victor Hugo et félicitera ainsi les étudiants lors de leur remise de diplômes.