Appien

Culture

Rétrospective

Infos pratiques

Gratuit

Issu d’une famille paysanne, Georges Constant dit Appien est un peintre autodidacte. Sa rencontre avec le peintre Jacques Chapiro est déterminante et l’ouvre à l’abstraction. La transition entre le figuratif-couleur et l’abstrait-noir et blanc initiée en 1966 ne s’est plus jamais interrompue. 

« Ma démarche est très personnelle, intérieure, sans complaisance ni prostitution, sans détour, comme un besoin naturel. Ma peinture ne cherche qu’un plan, pas de profondeur : la quête de la plus simple expression dans laquelle je ne désire pas faire plaisir, ni à moi ni aux autres. Je sais où je m’engage, sur ces chemins qui mènent au simple, au vide, à la désincarnation. J’ai appris que l’Homme ne possédait rien ! Du rire au deuil, de satisfaction en désillusion, l’artiste a nécessité à s’isoler, à se replier sur lui-même.Ayant dépassé toute attirance vers la couleur, pour une peinture minimaliste monochrome, mon travail abouti à une relation silencieuse du noir et du blanc, avec parfois une apparence de couleur ! Mais maintenant, j’en arrive à me poser la question : que peut-il y avoir après ? Je sais qu’il y aura toujours une toile blanche sur mon chevalet. » Texte extrait de « Peintres autour du Ventoux », Jean-Paul Chabaud. 

Pour ses 89 printemps, Appien offre à notre regard une rétrospective de toute une vie de peinture.