17ème Festival des Musiques Juives

Infos pratiques

Dimanche 29 juillet

17h :   Bekar

Chants, piano, clarinettes, basse créent une musique à la croisée des chemins: rock pop-folk et cabaret, radicalement trans-moderne et jusqu’à nous conduire par quelques détours, dans le Yiddishland.

21h :   Olga Gomonova

Diplomée du Collège musical d’Etat de Saint-Pétersbourg en chant académique et de l’université de Vilnius en critique d’art elle est lauréate de deux prix Tsfate (Israël) et spécialiste de la culture juive au Musée de Khaima Soutina en Biélorussie.

Lundi 30 juillet

17h :   Mish Mash

C’est la rencontre entre l’accordéoniste tzigane originaire de Bucarest, le joueur cymbalum concertiste moldave et la chanteuse flûtiste de la nouvelle scène klezmer. Les trois font dialoguer leur culture musicale pour une lecture inédite de répertoires ancestraux.

21h :   Essencias de Separad

Programme de chansons sérafim originaires des pays qui ont accueilli les juifs espagnols, au XVe siècle. Le célèbre flamenco réunit la vigoureuse voix de Paco Díez et le virtuose de la guitare flamenco de Raúl Olivar.

Mardi 31 juillet

17h :   Talila

Je chante une langue qui résiste au temps, aux modes, le yiddish et je raconte en français mes histoires de fille d’émigrés, Juifs polonais ayant élu domicile à Paris. Les chansons et les textes s’entrecroisent, se répondent, pour faire vivre intensément, avec tendresse, ironie et humour, tout un monde dont les héros ressemblent aux parents de la chanteuse. Un concert avec échanges, partage et lien entre passé et présent.

21h :   Mozaïk Klezmer

Mozaïk Klezmer retrace l’histoire des diasporas juives dans un spectacle musical et poétique. Celles-ci ont été ouvertes aux échanges interculturels et perméables aux pratiques musicales de leurs pays d’accueil, tout en conservant une grande part de leurs identités et de leurs traditions.

Mercredi 1er août

17h :   Stella Gutman

Stella Gutman a grandi dans l’ambiance, la langue et la culture judéo-espagnole. Elle a hérité toute la saveur et la tendresse qu’elle exprime dans chacune des romances qu’elle vit et anime.

21h :   Les rêves de Lalla Sulika

Création de Myriam Benharroch, ce spectacle faire revivre l’âme de Sol Hatchual, belle tangeroise du XIXesiècle, condamnée pour insoumission. De la prison où le Cadi l’a enfermée, la jeune femme imagine ce qu’aurait pu être sa vie, évoque le pays de la diaspora et associe sa voix et son corps à ceux des femmes qui ont transmis la mémoire d’Al Andalus dans les chants judéo-espagnols.

Jeudi 2 août

17h :   Trio Kabarétalè

Le vieux style yiddish, revisité par trois fous amoureux de cette musique. Chanson en yiddish et traduite en français, chansons à rire, à pleurer, à boire, à danser et à pédaler mais avant tout (OY!) les chansons d’amour. Un spectacle drôle et poétique, avec l’élégance décalée d’une autre époque.

21h :   L’Argentine «Parfois je poursuis mon ombre sur les sentiers de ma mémoire»

Chansons en espagnol, en français, en ladino avec un parfum de keyz kikhn (gâteau au fromage), des chansons en yiddish et du judéo-espagnol. À vol d’hirondelle, vous serez avec les artistes à Buenos Aires.

retour au programme