Programme National de Requalification des Quartiers Anciens Dégradés (PNRQAD)

Économie

Carpentras : la ville s'embellit !

Le PNRQAD s’inscrit au cœur des ambitions du développement de la ville Carpentras dont les principaux projets d’aménagement permettent :

 

  •  L’amélioration du cadre de vie en centre-ville : de nombreux projets ont permis ces dernières années l’amélioration significative du cadre de vie du centre ancien, avec pour exemples l’aménagement de la place d’Inguimbert, l’aménagement de la Place de la Mairie, les travaux réalisés Rue Porte de Monteux, les travaux réalisés dans le cadre de l’opération « ravalement de façades » etc. Ces projets s’inscrivent dans une volonté de rendre le centre-ville plus agréable et plus sûre, d’où le développement de la piétonisation, de la pratique vélo, de la vidéosurveillance, etc.
  •  Le développement de nombreuses places de stationnement gratuit à proximité immédiate du centre ancien. Le projet récent de la coulée verte a permis la création de plus de 400 places de parking gratuites. La municipalité s’engage dorénavant dans la réalisation d’un nouveau parking de 300 places gratuites situé au sud du centre-ville.
  •  L’amélioration de la mobilité et de l’accessibilité avec la création de la nouvelle desserte ferrée qui facilite l'accès à Carpentras et les déplacements vers Monteux, Sorgues, Entraigues et Avignon. La réalisation des rocades permet la décongestion du centre ancien et l'ouverture de nouvelles zones d’activités, dont les espaces disponibles du marché gare (10 Ha). La prolongation de la véloroute « Via Venaissia » permettra prochainement la traversée de Carpentras en vélo en toute sécurité (avec sortie au niveau de la gare SNCF). Cette véloroute, qui sera prolongée jusqu’à Velleron, prévoit de relier à terme la « ViaRhôna » à Orange et la véloute du Calavon au sud.
  •  La valorisation des espaces naturels tels que les rives de l'Auzon intégrées dans un cheminement allant du parking de la Porte d'Orange à la nouvelle gare SNCF en empruntant une partie de la voie ferrée désaffectée, ce qui offre un nouvel espace de détente.
  •  Le développement d’un pôle culturel unique avec L’Hôtel-Dieu, imposant édifice du centre-ville, qui fait l’objet d’une importante réhabilitation en vue d’accueillir cette année la prestigieuse bibliothèque Inguimbertine.

Le PNRQAD : C'est quoi ? C'est où ?

Le Programme National de Requalification des Quartiers Anciens Dégradés (PNRQAD) de Carpentras permet la reconquête du centre ancien pour en faire un véritable lieu de vie en requalifiant les logements et l’espace publique et en encourageant les activités et les commerces. Cet outil au service du projet urbain pour la ville couvre la partie nord du centre ancien.

Une mobilisation sans précédent autorise cette mutation engagée par la ville de Carpentras avec les appuis de nombreux partenaires : l’ANRU (Agence Nationale de la Rénovation Urbaine), l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat), la Région PACA, le Département de Vaucluse, la CoVe (Communauté d’Agglomération Ventoux Comtat Venaissin), Citadis, la Caisse des dépôts, Action Logement et Grand Delta Habitat.

 

Le PNRQAD, c’est :

  • Près de 30 millions d’euros financés par la ville et ses partenaires pendant plus de 7 ans (2011-2018) ;
  • La requalification de 6 îlots anciens dégradés, soit 135 logements rénovés ;
  • La coordination de plusieurs dispositifs permettant la réhabilitation de l’habitat privé avec l’Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat et de Renouvellement Urbain (OPAH-RU) portée par la CoVe, l’opération de ravalement de façades et la cellule LHI (Lutte contre l’Habitat Indigne) portées par la Ville;
  • La réfection des voiries autour des îlots et la refonte du Parking de l’Observance ;
  • Le développement économique et commercial par l’aménagement de locaux plus grands et de qualité, soit 13 cellules commerciales restaurées et remembrées ;
  • La création de 2 équipements publics : la Maison du Citoyen et les Bureaux de la Direction Développement Urbain, Logement et Affaires Juridiques de la Ville;
  • La mise en place de mesures d’accompagnement essentielles : la Gestion Urbaine et Sociale de Proximité (GUSP) et la clause d’insertion.

Télécharger la brochure de présentation du plan, pdf, 9mo

Consulter la brochure en ligne

Les opérations et dispositifs du PNRQAD

La requalification des îlots

Les opérations de requalification d’îlots consistent à :

 

  • démolir les immeubles parmi les plus dégradés ou à les restructurer;
  • réhabiliter des immeubles imposant des travaux moins lourds permettant de conserver la structure des bâtiments.

 

L’objectif de ces opérations est de diversifier l’offre de logements en centre ancien par la production de logements locatifs sociaux publics et privés, en accession libre ou sociale.

 

Les six îlots du PNRQAD sont :

  • l'îlot des Versins : la démolition des bâtiments est complétée et l’îlot sera prochainement commercialisé.

  • l'îlot du Mouton : la démolition / reconstruction complète sera réalisée par Grand Delta Habitat qui réalisera 35 logements sur ce site.

  • l'Isle Saint Louis : la démolition de l’îlot est prévue pour 2019. La construction de plus de 25 logements neufs par un promoteur privé débutera en 2019.

  • l'îlot Raspail Sud-Est : cet îlot a pour objectif d’être réhabilité et est en cours de commercialisation (le permis de construire a été accordé).

  • l'îlot Raspail Nord-Ouest : cet îlot a vocation à être réhabilité. Les travaux débuteront en 2018 et permettront la création de 17 nouveaux logements.

  • l'îlot Plan Porte d'Orange : cet îlot aura vocation à être réhabilité.

 Pour consulter les plaquettes de commercialisation, rendez-vous sur la page Les biens communaux à vendre dans la catégorie appartements

 

Réfection des voiries et Parking de l’Observance

Le PNRQAD prévoit la réalisation de travaux de voiries, de cheminements et d’espaces publics en lien avec les îlots requalifiés. Les travaux de la rue Porte de Monteux ont déjà été finalisés.

Afin d’améliorer le cadre de vie et l'accessibilité au centre ancien, le parking l’Observance sera prochainement réalisé.

 

 

La création d’équipements publics

La Maison du Citoyen : Le PNRQAD a permis la réalisation de nombreux travaux de réhabilitation de l’ancien collège Daudet en un espace dédié à la vie associative, à la jeunesse et aux services. Ce lieu offre une capacité d’accueil de près de 50 salles et bureaux, des rangements individualisés, un espace de convivialité avec cuisine et rangements ainsi que des sanitaires. Il peut recevoir jusqu’à 980 personnes.

Les bureaux de la Direction du Développement Urbain, du Logement et des Affaires Juridiques (DDLJ): les bureaux de la DDLJ ont pu être aménagés afin d’accueillir au mieux les usagers, au sein d’un même pôle, sur des questions de logement, de renouvellement urbain, d’aides financières dans le cadre de l’OPAH-RU ou de ravalement de façades, de location de places de parking, etc.

L’Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat – Renouvellement Urbain (OPAH-RU) 

 

L’OPAH-RU est le volet « habitat privé » du PNRQAD. Elle a pour objectifs de lutter contre l’habitat très dégradé et indigne, réduire la précarité énergétique et répondre au maintien à domicile des personnes aux ressources modestes et à mobilité réduite (personnes âgées, handicapées). Elle mobilise des moyens exceptionnels pour les propriétaires privés (occupant leur logement ou le louant). Le périmètre concerné par l’OPAH-RU est l’ensemble du centre-ville de Carpentras. La maîtrise d’ouvrage est assurée par la Communauté d’Agglomération Comtat Ventoux Venaissin.

Explications sur l'OPAH-RU

La cellule de Lutte contre l’Habitat Indigne (LHI)

La lutte contre l’habitat indigne fait partie des objectifs prioritaires du PNRQAD et de l’OPAH-RU.  La ville de Carpentras souhaite affirmer sa volonté de lutter contre les formes les plus dégradées d’habitat, celles qui portent atteinte à la santé et à la sécurité des occupants, au droit au logement et à la dignité des personnes. La cellule LHI permet la coordination de l’intervention de nombreux professionnels (Police Administrative, Agence Régionale de Santé, CAF, ADIL etc.) et a pour mission :

·       d’assurer le traitement des situations signalées (péril, insalubrité, non-respect du Règlement Sanitaire Départemental, etc.) ;

·       d’alerter sur les délais en fonction des procédures ;

·       de prendre des décisions sur des procédures complexes.

La cellule LHI est coordonnée par la Police Administrative de Carpentras.

 

L’opération de ravalement de façades

En lien avec le PNRQAD, la ville encourage la rénovation des façades du centre-ville par un système d’aides financières. Ce dispositif a pour objectif de valoriser les immeubles et de participer activement à l’embellissement de la ville. Les travaux sur les façades doivent être réalisés dans le respect de prescriptions architecturales fixées au préalable par l’architecte conseil de la ville.

Fiche pratique : opération ravalement de façades

Les + du PNRQAD

La Gestion urbaine et sociale de proximité (GUSP)

 

La Gestion Urbaine et Sociale de proximité (GUSP) a pour ambition d’améliorer le cadre de vie des habitants et usagers, par une action de proximité, combinée et coordonnée, de l'ensemble des acteurs concernés par la gestion du quartier. Il s’agit d’une mesure d’accompagnement dans la mise en œuvre de la requalification du centre-ville.

Cette démarche suppose une mobilisation forte des acteurs locaux ainsi que l'implication des habitants au titre de leur expertise d'usage mais aussi en tant qu'acteurs de terrain co-responsables de leur cadre de vie et de son devenir. Engagée à l’occasion du PNRQAD, la GUSP concerne aujourd’hui l’ensemble de la ville.

 

Concrètement, la GUSP permet :

  • de gérer l’attente du démarrage des travaux et ne pas laisser s’installer un sentiment d’abandon du fait de la vacance de certains immeubles, avec pour exemples :
  • l’habillage de vitrines commerciales par des trompes l’œil rue Porte de Monteux ;
  • la création de jardinières et peintures sur les immeubles murés Rue du Refuge (Rebond sur projet en mai dans le cadre d’un FSIH) ;
  • la réalisation d’un graph pour décorer les palissades du chantier Mouton.

 

De limiter les nuisances générées par les chantiers :

  • en organisant les chantiers de manière à ce que les riverains soient le moins dérangés : bruit, poussière, accès à leur logement, stationnement, circulation, etc. ;
  • en informant les habitants avant et pendant les travaux : flyers, articles dans la presse et sur le site web de la ville, permanences sur site ou aux bureaux de la Direction du Développement Urbain rue Porte d’Orange ;
  • en assurant une veille active et permanente sur le déroulement des chantiers afin d’être réactif en cas de problème.

 

D’améliorer durablement le cadre de vie des habitants :

  • en facilitant la coproduction de la propreté et l’entretien des espaces publics par les habitants : campagnes de sensibilisation, mises en situation, appropriation des services, aménagements et équipements ;
  • en créant les conditions d’une cohabitation harmonieuse des piétons, cyclistes et automobilistes dans le centre-ville : création de la Zone de rencontre, désencombrement de l’espace public (enlèvement du mobilier urbain inutile), renforcement des parcs de stationnement des deux roues ;
  • en proposant aux habitants une aide pour apprendre à entretenir et embellir leur logement (ateliers avec l’association les Compagnons Bâtisseurs).

 

De permettre aux habitants de comprendre ce qui est à l’œuvre et d’y participer :

  • par un dialogue permanent ville/habitants : permanences de la chargée de mission GUSP, travail de mémoire sur la Maison du Citoyen (création d’une BD et d’une exposition itinérante)
  • par un Fonds de Soutien aux Initiatives d’Habitants qui permet de financer des petits projets d’animation ou d’embellissement du quartier portés par des habitants.
    Exemple d'initiative du FSIH

 

La Clause d’insertion

 

La clause d’insertion que la ville insère dans ses marchés publics oblige les entreprises attributaires de ces marchés à réserver des heures de travail aux demandeurs d’emploi en difficulté.

Obligatoire dans les marchés liés aux chantiers du PNRQAD, la ville a décidé de l’étendre à l’ensemble de ses marchés publics et a convaincu la CoVe de faire de même.

Le dispositif s’impose également aux bailleurs sociaux dès lors qu’ils sollicitent la ville pour garantir leurs emprunts en vue de réhabiliter leur patrimoine ou de réaliser de construire de nouveaux programmes. Pour veiller à l’application de cet engagement et en mesurer l’impact, une convention de partenariat a été signée avec le Collectif Insertion Emploi 84 (CiE 84).