Portrait d'un comédien né... à Carpentras : Emmanuel Besnault

Information générale

Parlez-nous un peu de votre parcours...

J'ai commencé le théâtre à Carpentras à la Charité à l'époque, dans les cours de Roland Pichot et Virginie Lafontaine. J'ai continué au théâtre du Chêne Noir à Avignon dans les cours de Raymond Figuiera et Gérard Gellas. J'ai commencé à travailler avec Léa Coulanges, qui m'a donné mon premier rôle à 15 ans.Je suis ensuite parti à Paris pour faire des études de lettres qui n'ont pas duré long-temps, je suis rentré au Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique de Paris en 2013 à 23 ans. J'ai donc découvert le théâtre en étant comédien mais très vite j'ai eu des images, des envies et donc j'ai voulu faire de la mise en scène. On m'a dit que pour faire de la mise en scène il fallait créer une compagnie. J'ai donc créé la compagnie " L'éternel été " quand j'avais 19 ans. Elle a été basée à Carpentras pendant pas mal de temps. Ma première mise en scène s'appelait " Onysos le furieux ". Ma compagnie est désormais basée à Versailles qui nous a accueilli avec beaucoup d'attentions. Elle comprend 25 acteurs donc c'est assez conséquent.

Pouvez-vous nous expliquer comment s'articulent vos deux fonctions ?

Pour chaque projet je suis, soit comédien, soit metteur en scène car ce n'est pas comme au cinéma où l'on peut se voir et se revoir à volonté. Au théâtre, on a besoin d'un œil extérieur quand on joue.

À quoi ressemblent 24h dans la vie d'Emmanuel Besnault en ce moment ?

Aucune journée ne ressemble à une autre, c'est aussi pour ça que j'adore mon métier. On part en tournée en Suisse, en résidence à Genève, on répète à Avignon, etc. Je travaille à Paris pour un concours de mise en scène, je vais au théâtre le soir. Je suis aussi scénographe, adaptateur, pédagogue, dramaturge, j'accompagne des projets en écriture ! Je ne m'ennuie pas, je multiplie les rencontres. Ma vie privée passe au second plan mais plus je fais de choses, plus je suis heureux.

Quelle est votre actualité ?

Notre nouveau spectacle " Fantasio " de Musset que nous avons créé chez Laurent Rochu, reprend à Paris au théâtre du Lucernaire pour 60 représentations en janvier, février et mars et sera repris en juillet à Avignon. On relance en même temps notre " Scapin ", qui tourne beaucoup. Je suis également en tournée en tant que comédien dans la pièce de Wajdi Mouawad qui s'appelle " Littoral " que nous avons joué à la Garance, la Scène nationale de Cavaillon et nous serons à Alès début décembre.

Pourriez-vous nous dire quel est votre endroit préféré à Carpentras ?

Mes parents habitent toujours à Carpentras donc j'y reviens régulièrement, notamment lors du festival d'Avignon ! Mon endroit préféré à Carpentras est lié au théâtre bien évidemment, j'adorais la place d'Inguimbert quand il y avait des représentations théâtrales en plein air.

Retrouvez l'actualité de la compagnie "L'éternel été" :

http://www.cie-eternelete.com

SOMMAIRE

Portrait d'un comédien né... à Carpentras : Emmanuel Besnault
 
Des élèves des Amandiers A aux commandes d'une reproduction d'un avion
 
Édito
 
Bienvenue Nina
 
Bienvenue So'Clean
 
Bienvenue Osez! Café-Galerie
 
L'entreprise montréalaise Stimulation Déjà Vu s'installe à Carpentras
 
Concours pour remporter les 3 tote bags collector de Carpentras Commerces
 
Les lauréats du Budget Participatif dans le cadre du Big Bang
 
Un tribunal de Carpentras historique et moderne à la fois
 
GraphiMIX dans les rues de Carpentras
 
Quand Haute Couture et traditions régionales se rencontrent