Le Pôle de Santé Centre Ouest Vaucluse (PSCOV), dont les maisons de santé de Vedène et Carpentras font partie, a mis en oeuvre un programme d’aide pendant les traitements du cancer en ambulatoire, une première pour la médecine de ville dans notre région.

La genèse du projet

Ce programme aide les patients à mieux vivre la maladie, gérer les effets secondaires mais aussi l’impact sur leur vie sociale, leur psychologie et leurs émotions. Une équipe pluridisciplinaire (diététicienne, éducatrice sportive, médecin, patiente ressource, pharmacienne, psychologue et socio-esthéticienne) accompagne les patients lors d’ateliers collectifs ou en entretiens individuels sur une durée totale d’un à deux mois.
Ces différents formats permettent d’adapter le programme à chaque patient et les invitent aussi à s’exprimer sur la maladie. La présence d’une patiente ressource va dans ce sens.

Un projet local

Ce projet impulsé par le Pôle de Santé Centre Ouest Vaucluse et financé par l’Agence Régionale de Santé fait localement un pont entre tous les acteurs associatifs et de santé relatifs au cancer.

Le Pôle de Santé Centre Ouest Vaucluse a créé un lien avec les projets de la ligue contre le cancer dont les ateliers d’activité physique adaptée. Il est aussi associé à ILHUP (Intervenant Libéraux et Hospitaliers Unis pour le Patient), réseau de soutien psychologique à domicile, qui intervient une fois le programme terminé.

L'orientation

Les patients sont orientés par des professionnels de santé ou peuvent venir spontanément, il n’y a pas besoin d’ordonnance. Une fois inscrits dans le programme, l’équipe médicale du Pôle de Santé Centre Ouest Vaucluse informe le médecin traitant du patient.

Les patients sont accueillis individuellement avant de constituer un groupe puis les différents professionnels concernés se réunissent pour établir les priorités de celui-ci. Le programme est prévu pour accueillir jusqu’à 50 patients par an.

Peuvent participer au programme des personnes en cours de traitement ou ayant terminé celui-ci depuis peu. Pour les ateliers, les patients peuvent se présenter avec un accompagnant.

Sommaire