Les jardins familiaux font tout sauf chou blanc

Loisirs - Culture et Loisirs - Logement, Urbanisme

Pour les Carpentrassiens n'ayant pas la chance d'avoir un jardin il existe une solution ! Les jardins familiaux de la Ville de Carpentras permettent de se mettre " au vert " et même d'avoir la " main verte " !

Lancés en 2012, les jardins familiaux ont tout de suite rencontré un vif succès.

Avec leurs 67 parcelles de 100m2 munies chacune d'un chalet, ils ont plutôt fière allure ces jardins. Certains occupants ont créé de belles allées, d'autres ont installé de jolis tuteurs en bambou. En tout cas presque tous, en ce mois de mai (date de l'écriture de l'article), commencent à voir le résultat de leur travail de la terre. Le terrain sur lequel ils travaillent appartient à la Ville mais il est mis à la disposition de l'association " Les jardins de Carpentras ". Celle-ci est en charge d'entretenir les équipements, de payer les charges communes avec les cotisations, de faire respecter le règlement intérieur et de participer à l'animation du lieu tout au long de l'année. Mis à disposition, pour 80€/an, aux Carpentrassiens qui en ont fait la demande et qui ont été sélectionnés par tirage au sort, les lopins de terre sont très demandés. Réservées aux habitants qui n'ont pas de jardin, les parcelles permettent à leurs occupants de faire pousser des fruits, des légumes, des herbes aromatiques, évidemment, mais aussi, pourquoi pas, des fleurs.

Leur entretien est tout de même réglementé. Il est par exemple interdit d'utiliser des pesticides, mais pas d'inquiétude, il y a toujours un ancien pour conseiller les bonnes recettes naturelles ou pour échanger une bouture. Effectivement, nos détenteurs de jardins ont tous des niveaux différents de connaissance en jardinage et s'entraident les uns les autres pour que chacun puisse cultiver et surtout consommer sa production. Preuve en est, le jour de notre reportage, un couple s'attèle à planter des plants de tomates et nous énumère les plantations déjà effectuées ; des concombres, des aubergines, des poivrons, du céleri, des oignons et aussi bien sûr des fraises de Carpentras ! Après 6 ans 1/2, ils ne s'en lassent pas et apprécient l'ambiance entre voisins de parcelles et attendent avec impatience que la situation sanitaire permette de nouveau un rassemblement de jardiniers autour d'un bon barbecue. Ils ne risquent pas de manquer de légumes pour accompagner les grillades...

Les jardins familiaux ont de nombreux intérêts. Ils constituent à la fois un lieu de vie sociale mais aussi des espaces propices à la découverte de la nature entre générations. Bien sûr l'intérêt premier est économique. Une parcelle comme celle proposée permet à une famille de se fournir en légumes une bonne partie de l'année sans oublier l'économie pour la Sécurité Sociale car il est prouvé que le jardinage et la consommation de légumes améliorent grandement la santé. Ce sont pour les familles, surtout les plus modestes, des lieux de détente et le moyen de réaliser une activité valorisante, telle une activité artistique. Enfin, et on y pense moins, les jardins familiaux sont de véritables mémoires des traditions rurales et maraîchères d'ici et d'ailleurs compte tenu des origines diversifiées des jardiniers.

SOMMAIRE

L'édito du Maire
 
Portrait : Bernard Jambon
 
La forêt de Pago : Un jeu éducatif soutenu par le RILE
 
Esperluette : Un podcast qui fait la promotion du territoire
 
Des collégiens engagés contre la faim
 
Bienvenue à Domybio's
 
Bienvenue à Kaly Sushi
 
Bienvenue à l'Étable du Comtat
 
Bienvenue à Decamino
 
Les jardins familiaux font tout sauf chou blanc
 
Un été animé au Village des loisirs !
 
Une restauration surprenante pour l'Inguimbertine
 
Visite virtuelle de l'Hôtel d'Allemand (ancienne bibliothèque Inguimbertine)